La piscine : un argument ou une contrainte à la revente ?

C’est l’été et plus de 2 millions de français ont le plaisir de savourer la saison ... ..

Publié  432 Vues actualisé 2 mois depuis
Image

 

C’est l’été et plus de 2 millions de français ont le plaisir de savourer la saison au bord de leur piscine privée. Si cette installation fait des envieux, elle est aussi un investissement intéressant, à condition d’être entretenue. Quelle est la plus-value immobilière d’une piscine ? Quelles sont ses contraintes ? Et quel est son impact lors de la revente du bien ?

Immo-Diffusion vous répond.

 

 

1/ Investissement et plus-value d’une piscine

Vous le savez déjà, plusieurs types de piscines peuvent être aménagées dans un extérieur : piscine enterrée traditionnelle, piscine semi-enterrée, piscine hors-sol, en kit ou sur-mesure… En fonction du lieu d’implantation, de l’environnement et de son futur usage, différents choix de matériaux et de revêtements solutionnent l’installation d’une piscine.

Hormis celles qui sont amovibles ou démontables (comme les piscines gonflables), les piscines nécessitent une déclaration préalable à la mairie, et parfois une demande de permis de construire (au-delà des 100m²).

Les piscines enterrées ou pourvues de coque sont soumises à l’impôt foncier, tandis que les autres types de piscines (au-delà de 10m²) sont soumises à la taxe d’habitation, puisque relevant du bâti annexe de la maison.

Pour ce qui est du coût d’installation, celui-ci varie de 1500 à 15 000€. Tout va bien sûr dépendre du choix des matériaux et surtout de la superficie totale.

Un investissement plaisir qui peut donc s’avérer conséquent, bien que rentable : plus une piscine aura de la valeur, plus elle fera grimper la plus-value de la maison.

D’après la Fédération des Professionnels de la Piscine, la présence d’une piscine valoriserait de 5 à 30% le montant d’un bien. Une estimation valable pour le locatif : la piscine augmente jusqu’à 30% le montant d’un loyer. A méditer.

 

 

2/ Une contrainte pour certains : entretien et charges annuelles

Votre piscine est installée, mais c’est loin d’être fini. Cette dernière va nécessiter un entretien régulier et son utilisation doit répondre à des normes de sécurité exigeantes pour conserver son potentiel.

Première source de dépense incompressible : l’eau. Remplir une piscine, cela coûte, d’autant plus que vous aurez à compenser son évaporation en période de fortes chaleurs.

A cela s’ajoute une batterie de produits d’entretiens pour maintenir une bonne qualité de l’eau (contrôle du PH, pastilles de chlore, antifongique, anti-algues, etc…). Prévoyez de nettoyer fréquemment les filtres, la pompe, ainsi que le bassin et la ligne d’eau. Il existe aussi des robots de nettoyage qui peuvent vous allègent la tâche (environ 400€).

Pensez aussi au couvrement de la piscine avec une bâche (qui devra être remplacée tous les 8 ans) ou un système d’abri de piscine (plus onéreux, mais aussi bien plus efficace pour l’assainissement et la température).

La présence d’enfants nécessitera également l’installation d’une clôture, et celle d’un dispositif anti-noyade, obligatoire depuis 2004, pour les piscines enterrées et semi-enterrées. Rajouter une alarme de piscine, rendue aussi obligatoire, ainsi qu’une cotisation annuelle d’assurance.

Autant de postes de dépenses qu’il faut évoquer lors d’une revente, et qui pourrait refroidir plus d’un acquéreur.

 

 

3/ Un argument pour d’autres : convivialité et plaisir visuel

Pourtant, si ces dépenses sont maîtrisées et relativement stables, elles peuvent aussi faire d’une piscine l’atout principal d’un bien. Généralement, une belle piscine avoisinera les 1000€ de dépenses d’entretien à l’année, un montant que certains sont prêts à mettre pour profiter de ses bienfaits.

Car rappelons que la piscine, c’est un lieu de convivialité, autour duquel on se retrouve pour partager une baignade, pour jouer ou simplement se relaxer.

Elle participe au bien-être de ses usagers, et surtout améliore considérablement le plaisir visuel d’un extérieur. Lorsque le pourtour d’une piscine est parfaitement aménagé, l’atout esthétique est indiscutable. Il peut faire la différence auprès d’un potentiel acheteur qui compare un bien à vendre avec piscine et un bien sans piscine.

Si vous en disposez d’une, et que vous souhaitez mettre votre habitation à la vente, votre agent immobilier Immo-Diffusion la mettra en avant lors des visites et de la diffusion de votre annonce. Et si vous n'en avez pas, n'hésitez pas à faire réaliser par un professionnel une expertise visant à savoir si votre jardin est "piscinable" : un critère recherché par les acquéreurs et qui sera un vrai atout pour la revente.

Le conseil d’Immo-Diffusion : si vous rencontrez des difficultés à revendre votre bien (maison en bord de route ou très isolée…), pensez que l’installation d’une piscine peut jouer en votre faveur, et vous permettra de bénéficier d’une belle hausse du prix de vente espéré.

 

 

Retrouvez tous nos biens... avec ou sans piscine sur Immo-Diffusion.fr !

 

 

CONSULTEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS !
Page dédiée ici : www.immo-diffusion.fr



Votre réaction?

0
LOL
0
LOVED
0
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY