Le point sur les Garanties Loyers Impayés (G.L.I)

Une GLI, c’est une Garantie Loyers Impayés, autrement dit une assurance qui permet d’... ..

Publié  420 Vues actualisé 2 mois depuis
Image

Une GLI, c’est une Garantie Loyers Impayés, autrement dit une assurance qui permet d’indemniser les propriétaires en cas de non-règlement du loyer de la part des locataires.

Souvent proposée par les agences immobilières, sans pour autant être obligatoire, elle concerne de plus en plus de bailleurs en totalisant 15 à 20% d’entre eux.

Mais à quoi servent-elles précisément ? Quels sont les intérêts de souscrire à une GLI ? Comment y être éligible ? Et à combien reviennent-elles ?

Immo-Diffusion vous répond.

 

Pour démarrer, sachez que si vous faites l’acquisition d’un bien à des fins locatives, il vous sera demander de souscrire à une assurance PNO (propriétaire non-occupant), équivalente à une couverture multirisque habitation qui inclut la responsabilité civile du propriétaire.

 

Pour les GLI, c’est une autre affaire.

Bien que les formules les plus complètes soient celles proposées par les contrats d’agences immobilières, vous pouvez tout à fait en souscrire une auprès d’un assureur privé, qui adaptera votre couverture à vos besoins.

Dans tous les cas, soyez très vigilants au sujet des petites clauses inscrites dans le contrat. Elles précisent pour chaque situation l’étendue de la protection et les conditions qu’il faudra réunir pour vous en faire bénéficier. En effet, pour chaque bien, l’assurance ou la banque qui propose la GLI plafonnera vos indemnisations soit en fonction de leur montant soit de leur durée.

En fonction de vos besoins, le coût de la cotisation sera compris entre 2 à 4% du montant du loyer, charges et taxes annuelles incluses. Sachez qu’une GLI est toujours déductible des revenus locatifs du propriétaire.

 

Car les conditions des GLI sont strictes, à la fois pour en être éligible et pour les activer.

 

Tout d’abord, le bien concerné par la demande doit constituer une résidence principale pour son locataire. Et ce dernier devra être particulièrement solvable. Obligatoirement en CDI et gagner au moins trois fois le montant du loyer, charges incluses… à s’interroger sur l’intérêt d’une telle garantie.

 

Et pourtant ! Même s’il faudra encore être précis en cas de loyers impayés (prévenir dans le mois concerné son assureur), et qu’il faudra être patient pour percevoir les premières indemnités (3 à 4 mois de carence), toute l’utilité d’une GLI réside dans l’accompagnement en termes de gestion des litiges et de la prise en charge d’incidents spécifiques, en couvrant vos frais de procédure (recouvrement, honoraires d’huissier ou d’avocat, expulsion, etc… ) et en vous remettant par le biais de travaux le logement en bon état, en cas de dégradations. Et quand on connaît le montant de ces démarches (de 1000 à 4000€), on se motive à souscrire à une telle assurance.

 

Enfin sachez qu’elles vous couvriront en cas de vacance locative, vous pourrez percevoir vos loyers entre deux locataires ; ou bien en cas de départ prématuré du locataire actuel (cela arrive fréquemment au court de la période de préavis, le locataire quitte le logement et cesse de vous payer les derniers loyers).

 

Pour résumer, on dirait bien que les GLI sont mal nommées ! Si elles s’avèrent très utiles en cas de litiges avec le locataire, puisqu’elles prennent en charge les frais de justice ou alors en cas de vacance locative, leurs propres critères d’adhésion écartent les risques d’impayés. Clairement, les GLI sont surtout destinées aux propriétaires dont la rente du loyer permet de rembourser le prêt immobilier du bien en question. Elles apporteront un argument sécurisant auprès de votre banque d’emprunt.

Le conseil d’Immo-Diffusion : si vous êtes dans ce dernier cas, n’hésitez pas à y souscrire !

CONSULTEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS...
Page dédiée ici : www.immo-diffusion.fr



Votre réaction?

0
LOL
0
LOVED
0
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY