Bien vendre son local professionnel

 Si le projet vous effleurait l’esprit il y a encore quelques mois, nul doute que la r... ..

Publié  588 Vues actualisé 1 mois depuis
Image

 

Si le projet vous effleurait l’esprit il y a encore quelques mois, nul doute que la récente généralisation du télétravail vous aura décider à mettre en vente votre local d’entreprise, votre cabinet professionnel ou administratif.

Mais comment s’y prendre pour vendre un tel bien ?

Immo-Diffusion vous donne ses conseils pour mettre en vente votre local professionnel.

 

 

1/ Valorisez les atouts de votre local et ses aménagements possibles

En centre-ville, près d’une voie de circulation ou en parc d’activité, l’important sera d’abord de valoriser l’emplacement du local que vous souhaitez mettre en vente. Sa position géographique est non seulement l’un des critères essentiels de sa commercialisation, mais déterminera aussi le type d’activités qui s’y prêteront le mieux.

S’il est sur un secteur péri-urbain et doté de places de parking, ou s’il est situé à proximité des transports publics ou notamment d’une gare, votre local attirera des profils différents. Gardez en tête que chacun des éléments qui créent la typologie et la particularité de votre bien pourraient faire le bonheur de son futur acquéreur.

Parallèlement, sachez que ce dernier sera particulièrement attentif aux installations techniques de votre local, comme la couverture réseau et les emplacements de prises électriques, indispensables à toute activité libérale ou administrative. Si votre local dispose de la fibre, c’est un élément à valoriser, tout comme un éclairage ou un système de chauffage et/ou de refroidissement de basse consommation.

Aussi, n’hésitez pas à mettre en avant la flexibilité d’aménagements possibles de votre local : montrez que celui-ci pourrait accueillir plusieurs types d’activités complètement différentes. Votre agent immobilier pourra notamment proposer aux visiteurs des simulations virtuelles d’exploitations possibles du local, et ainsi valoriser tout son espace.

 

 

2/ Quelles seront vos démarches à effectuer ?

Si vous êtes propriétaire-bailleur, il vous faudra faire part de la mise en vente du local au moins 6 mois au préalable à votre locataire, en notifiant le montant souhaité ainsi que les conditions de vente par courrier recommandé avec accusé de réception ou par voie d’huissier.

Contrairement au locataire d’un bail d’habitation ou d’un bail commercial, le congé donné au preneur d’un bail professionnel ne lui donne pas la priorité pour acheter le bien, sauf si un droit de préemption est prévu à son bénéfice dans le contrat de location.

Dès réception de l’offre, votre locataire dispose d’un délai d’un mois pour manifester son souhait de rachat. Dans le cas où il a besoin de recourir à un prêt, il doit le mentionner dans sa lettre. Si vous acceptez l’offre, le locataire aura 2 mois (à compter de la date d’envoi de sa réponse) pour conclure la vente, ou 4 mois s’il doit obtenir un prêt. Une fois le délai passé et si la vente n’a pas été réalisée, l’acceptation de l’offre est nulle.

Vous avez aussi la possibilité de vendre le local sans avoir à donner congé à votre actuel locataire, mais toutefois en le prévenant de votre décision et du prochain changement de propriétaire. Votre agent immobilier pourra alors vous soumettre une liste de potentiels acquéreurs, un local commercial à vendre et déjà occupé étant souvent la cible d’investisseurs.

 

 

3/ Quelles seront les modalités de la vente ?

La vente d’un local professionnel répond à des spécificités juridiques et financières. Ses modalités peuvent varier en fonction du type de la transaction qui sera réalisée entre les deux parties. Il existe trois options de ventes possibles :

la vente en direct : le local sera racheté au nom d’une société, et le bien sera alors compté dans le patrimoine de l’entreprise qui en fera l’acquisition ;

la vente à une SCI (Société Civile Immobilière) : vous aurez plusieurs acquéreurs, répartis en deux entités différentes qui peuvent être associées. Le local sera acquis indirectement par une entreprise, via ses parts sociales ;

la vente en crédit-bail : une société rachètera votre local pour se ou le louer ensuite à un crédit-preneur. La promesse de vente comportera un prix fixé d’avance et tiendra compte des loyers versés durant la période de bail.

Dans les trois cas de figure, le compromis de vente aura lieu sur une période de trois mois.

Pour mener à bien votre projet, vous faire accompagner par un professionnel de l’immobilier sera nécessaire ! De la création de votre annonce à sa diffusion optimale, de l’organisation des visites en passant par les négociations et les démarches administratives, le soutien d’un agent immobilier vous permettra de vendre avec succès votre local professionnel au meilleur prix.

 

 

 

Le conseil d’Immo-Diffusion : N’oubliez pas que la transformation de local professionnel en habitation existe ! Bien qu’elle réponde à des règles précises en matière d’urbanisme et d’aménagement, elle est de plus en plus répandue et attire une clientèle croissante… de quoi offrir une seconde vie à votre ancien local, comme à son acquéreur !

 

 

 

CONSULTEZ POUR PLUS D'INFORMATIONS !
Page dédiée ici : www.immo-diffusion.fr



Votre réaction?

0
LOL
0
LOVED
1
PURE
0
AW
1
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY