Comment décrypter les annonces immobilières ?

Internet regorge d'annonces immobilières, mais il n'est pas toujours simple de ... ..

Publié  1,323 Vues actualisé 5 mois depuis
Image

C'est aujourd'hui un réflexe pour plus de 90% des français : rechercher son futur logement sur Internet. Et ça tombe bien, la toile fourmille de sites proposant des milliers d'annonces immobilières, accessibles en quelques clics. On les retrouve même jusque dans les réseaux sociaux, où elles sont de plus en plus consultées.

Encore faut-il savoir s'y retrouver dans cette jungle d'informations, où le vocabulaire immobilier et ses abréviations peuvent dérouter. Immo-Diffusion vous donne ses astuces pour tout comprendre et bien lire les annonces immobilières. 

 

 

1/ Vocabulaire et abréviations

Plusieurs termes techniques ainsi que des abréviations sont utilisés par les professionnels : ils répondent d'un côté aux exigences légales du contenu des annonces (loi ALUR) et de l'autre, à la volonté de fournir un maximum d'informations sur le bien. 

Car il faut le dire, l'annonce immobilière doit être la vitrine du bien, en mentionnant ses caractéristiques essentielles. L'abréviation asc. désignera la présence d'un ascenseur, pk. ou pkg. celle d'une place de parking, dig. pour digicode, balc. pour balcon, log. pour loggia, pour ne citer que quelques exemples courants.

Dans le texte des annonces, on pourra aussi retrouver d'autres raccourcis, comme SH pour superficie habitable, ét. pour étage, Hsp. ou Ht Pld. pour hauteur sous plafond, cft. pour confort, pqt. pour parquet ou encore Cfdb. pour cheminée au feu de bois.

Rdj ou Rdc servent à désigner un bien en rez-de-jardin ou en rez-de-chaussée.

Id pr lib. indiquera que le bien sera idéal pour y exercer une profession libérale.

Enfin, les locations indiqueront leur proximité au centre-ville avec prox.cv, et leur date d'entrée possible avec apd. pour à partir de. Les montants des loyers sont indiqués C.C (charges comprises) ou H.C (hors charges).

 

2/ Typologie d'une annonce immobilière

Une bonne annonce devra donc vous renseigner sur :

  • la localisation du bien, plus ou moins précise, pour donner une idée de son environnement sans aller jusqu'à communiquer l'adresse précise ;
  • la surface du bien : privative (pour les biens en copropriété, loi Carrez) ou habitable (qui peut concerner tous les biens et qui prend en compte les sous-sols, caves,vérandas et autres coins aménagés dès qu'ils dépassent 1,80 m de hauteur, loi Boutin) ;
  • le type de bien et sa composition : sachez que T1 (Type 1) et F1 (Fonction 1) désigne le même type de bien, le chiffre correspond simplement au nombre de pièces. Faux F1 ou FF1, ou encore T1/2 servent à désigner un bien dont l'espace est suffisamment grand pour y insérer une cloison, offrant une pièce supplémentaire ou mentionnent encore l'existence d'une mezzanine. La cuisine, tout comme les salles d'eau (SDE, avec douche) ou les salles de bains (SDB, avec baignoire), et les sanitaires (WC) ne pas comptés dans les pièces. Une maison F4 sera donc une maison avec séjour/pièce de vie et 3 pièces ou 3 chambres (ch. ou chb.).
  • l'état du bien : TBE pour très bon état ou encore BEG pour bon état général vous épargnerons des travaux, que les mentions "à rénover" ou "remis en état" impliqueront ;
  • le DPE, qui sert à mesurer l'effiacité énergétique du logement et qui a été rendu obligatoire pour toutes les annonces de vente ou de location ;
  • le prix de vente : FAI pour frais d'agence inclus, neg. pour négociable et généralement exprimé en TTC (toutes taxes comprises).

 

3/ Savoir lire entre les lignes

Les annonces multiplient l'usage de certains mots que vous trouverez rarement ailleurs. Pourtant, il est essentiel de les comprendre pour savoir à quel type de bien vous avez à faire. 

Ainsi, la mention duplex indique que le logement comporte deux niveaux, et triplex trois niveaux... termes qui révèlent donc la présence d'un ou plusieurs escaliers. Le souplex est composé d'un rez-de-chaussée et d'un sous-sol aménagé.

On utilise le mot kitchenette pour désigner une petite cuisine équipée (plaques de cuisson et réfrigérateur) et cuisine aménagée pour induire la présence de rangements et de placards, mais dépourvus d'électroménager.

D'autres expressions sont employées dans les annonces immobilières pour décrire les biens. Si la mention "appartement de charme" indiquera par exemple que le bien a du cachet (moulures, parquet, hauteur sous plafond, poutres apparentes...), la mention "atypique" suffira à vous prévenir d'une composition exceptionnelle ou de tout autre élément donnant un caractère unique au logement. "Fort potentiel" est souvent utilisé pour décrire un bien à restaurer ou à moderniser. Enfin, tentez de repérer les "coups de coeur" des professionnels : généralement bien situés et à des prix attractifs, ce sont les bonnes affaires du marché.

 

 

 

Le conseil d'Immo-Diffusion : si votre réflexe est de taper vos critères directement dans l'espace de texte de Google ou de tout autre moteur de recherche, sachez que vous mutlipliez ainsi les risques de tomber sur des annonces archivées du web... Préférez les sites d'agences immobilières ou les plateformes qui mettent à jour leurs annonces et vous permettent d'affiner vos critères. Pour gagner en réactivité, pensez à activer les alertes : vous recevrez un email dès qu'un nouveau bien correspondant à vos critères est mis en ligne.

Ne tardez plus pour découvrir les dernières annonces de vos conseillers immobiliers dans toutes les régions sur Immo-Diffusion.fr !

 

 

 

 

Source et suite : www.immo-diffusion.fr



Votre réaction?

0
LOL
0
LOVED
0
PURE
0
AW
0
FUNNY
0
BAD!
0
EEW
0
OMG!
0
ANGRY